Cette échelle mesure le degré de somnolence, c'est à dire le risque de s'endormir.

Elle est très intéressante pour la narcolespie ou le syndrome d'apnées du sommeil mais pas dans le cas de l'hypersomnie puisque les patients sont très fatigués sans forcément s'endormir rapidement.

Quelle chance avez-vous de somnoler, de piquer du nez, lors des situations ci-dessous ?
Essayez de penser à votre état le dernier mois. Si par exemple vous n’avez pas été placé dans une des situations suivantes (par exemple conduire une voiture) récemment, essayez de vous imaginer comment vous auriez de toutes manières réagi.

SITUATION Ne somnolerait jamais faible chance de somnoler chance modérée de somnoler forte chance de somnoler
Assis, en lisant
En regardant la télévision
Assis inactif, dans un lieu public (cinéma, réunion,…)
Passager d’une voiture qui roule depuis une heure sans s’arrêter
En s’allongeant l’après-midi après déjeuner
Assis, en train de converser avec quelqu’un
Assis au calme après un déjeuner sans alcool
En voiture, arrêté pendant un feu ou un embouteillage



Un score supérieur ou égal à 14 est considéré comme pathologique