www.mamboteam.com
Hypersomnie idiopathique, hypersomnies centrales primaires et secondaires; somnolence, fatigue et sommeil  
Accueil arrow Hypersomnie idiopathique arrow Troubles pouvant être associés arrow Amnésie subite
24-02-2017
 
 
Menu principal
Accueil
Le sommeil
Hypersomnie idiopathique
Hypersomnies secondaires
Narcolepsie avec cataplexie
Thèse de Neurosciences
Liens
Plan de Hypersomnies.fr


Image Exemple



Amnésie subite Convertir en PDF 

 

    Dans l'hypersomnie il semble que certains patients soient touchés par des troubles de la mémoire assez étrange. Voici une copie d'une partie du blog d'Ann qui illustre parfaitement ce problème.

Il vient de m'arriver un truc très bête. Je viens de me retrouver coincée dehors en bas de chez moi parce que j'ai eu un gros trou de mémoire au moment de faire le code. Le même code que je fais depuis 10 ans maintenant.

J'étais en bas de la porte et impossible de m'en souvenir. J'avais beau essayer tout ce qui me passait par la tête, essayer de voir l'usure des touches pour avoir une petite indication, mais rien n'y faisait.

J'étais enfermée dehors ! Bien sur pour une fois il n'y avait pas de voisin dans l'escalier, ni ailleurs et je me voyais mal sonner chez l'un d'eux en lui disant que je ne me souvenais plus du code que je fais depuis 10 ans...

La seule personne qui puisse me renseigner, c'est ma mère. Elle a mes clefs et le précieux code. Mais ça m'embête de l'appeler parce que c'est une mère et qu'elle sait que j'ai, ou plutôt j'avais, depuis toujours une excellente mémoire des chiffres et que je connais des tas de codes de cartes, de numéros de comptes, d'anniversaire, de téléphone alors dans sa tête tout de suite elle va se demander comment j'ai fais pour oublier mon code d'immeuble.

J'ai donc fini ce matin par appeler ma mère et par chance la batterie de mon téléphone étant H.S l'appel fut bref et comme le téléphone est maintenant déchargé, je ne peux pas la rappeler et j'ai un petit moment pour trouver une excuse valable à cette perte de mémoire subite.

J'ai réussi à rentrer chez moi, mais je n'ai aucun souvenir d'avoir connu ce code. J'ai l'impression de le faire pour la première fois.

Ce petit incident n'est pas grave en lui même, c'est juste ça plus toutes les autres petites pertes de mémoires qui l'accompagnent qui me pose problèmes parce que je sais que c'est de plus en plus fréquent.
 

    Je vais citer 2 autres exemples  de 2 personnes différentes. L'une d'elle ne se souvenait plus du nom de l'auto école qui lui était très familière durant son enfance, mais elle se rappelait précisément de l'emplacement de l'auto école et elle pouvait la décrire ; jusque là ça parait banal, mais lorsqu'on lui a dit le nom, elle a été surprise car ce nom n'évoquait absolument rien. Pour la deuxième personne : sa mère l'appelle pour lui demander s'il vient pour le repas du x novembre. Le patient répons à sa mère qu'elle ne lui a jamais parlé de ce repas et de cette date. Si elle lui avait dit, il s'en rappellerait! Il prend donc son agenda pour noter la date du repas lorsqu'il s'aperçoit que cette information est déjà notée. Il est le seul à utiliser son agenda, c'est donc lui qui l'a noté, il a donc bien compris l'information et la noté. Mais cette information s'est évaporé de lui!
 
    Les patients rencontrent donc des problèmes de rappel de certaines informations, voir d'oubli; sans que ce ne soit associer à un oubli des informations liées. Ce sont toujours des choses parfaitement connues par les patients, mais soudainement ils ne s'en rappellent plus. On pourrait penser que c'est du à la fatigue ou à la somnolence mais ce n'est qu'une solution de facilité puisque dans ces moments les patients ne sont pas plus fatigués qu'à d'autre moment, il n'y a donc aucune raison.
 
    Le plus troublant est que souvent, dans ce cas, la personne lorsqu'on lui donne l'information n'a pas l'impression que celle ci lui soit famillière. Il semblerait donc que l'information se soit volatilisée. 
Dernière mise à jour : ( 19-04-2009 )
 
< Précédent
 
Top! Top!