www.mamboteam.com
Hypersomnie idiopathique, hypersomnies centrales primaires et secondaires; somnolence, fatigue et sommeil  
Accueil arrow Hypersomnies secondaires arrow L'hypersomnie secondaire
16-10-2017
 
 
Menu principal
Accueil
Le sommeil
Hypersomnie idiopathique
Hypersomnies secondaires
Narcolepsie avec cataplexie
Thèse de Neurosciences
Liens
Plan de Hypersomnies.fr


Image Exemple



L'hypersomnie secondaire! Convertir en PDF 

    L'hypersomnie secondaire est ici utilisée dans le sens d'une pathologie ou l'on retrouve les symptômes de l'hypersomnie idiopathique mais on la déclare secondaire puisqu'une cause de cette hypersomnie a pu être mise en évidence.
 
    Par exemple une hypersomnie secondaire à une lésion cérébrale ou une tumeur.
 
    L'hypersomnie peut faire suite à un accident vasculaire cérébral (AVC) qui provoque un défaut d'éveil (passive hypersomnia) ou une hyperprodution de sommeil (active hypersomnia). L'hypersomnie est frequemment associée avec une diminuation de l'activité moteur et une humeur déprimée. Chez les patients dont l'AVC a touché la formation réticulée ou le thalamus paramedian, les périodes d'hypersomnie peuvent alterner avec des périodes d'insomnie, suggérant que le rôle de ces structures s'étend au delà de la maintenance  de l'éveil, jusqu'à la régulation du cycle veille-sommeil. Façon et Coll. ont décri par exemple un homme de 78 ans avec un AVC du tegmentum mesencephalique chez lequel l'hypersomnie sévère était accompagnée d'une inversion du cycle veille-sommeil avec une agitation nocturne.
    Chez les patients touchés par un AVC bilatéral du thalamus paramedian il s'agit plus d'une pseudo hypersomnie correspondant à une augmentation du comportement putôt que de vrai sommeil.
    L'hypersomnie peur durer plusieurs mois ou années  et peut éventuellement évoluer vers une demence thalamique qui est caractérisée par un état d'apathie, un ralentissemeent psychomoteur, un déficit de l'attention et une humeur déprimée. Dans une série de 12 patients, Bassetti et Coll. ont reporté la persistance de l'hypersomnie après plus de 8 mois chez 3 patients avec un AVC bilatéral du thalamus et chez 2 patients avec un AVC unilatéral du thalamu étendu jusqu'au subthalamus.
 
   
 
 
 
Dernière mise à jour : ( 20-08-2010 )
 
 
Top! Top!